Donner le goût des livres

 

capture-decran-2016-10-24-a-13-27-31Comment faire lire les textes littéraires à nos élèves ? Si en classe, la lecture du professeur à haute voix ou les lectures analytiques éclaircissent la compréhension de l’oeuvre au fil du cours, elles n’amènent pas forcément l’élève à se plonger dans une lecture personnelle. Lire un texte littéraire, c’est engager un processus interprétatif, opérer une rencontre  avec un texte et son auteur, confronter l’oeuvre à ses propres représentations, à ses émotions, à son imaginaire.

Voici quelques pistes pédagogiques qui se fondent sur la créativité et l’imaginaire au service de la lecture.

Mise en image

Proposer à certains élèves une mise en image les amène à lire et relire le texte pour l’interpréter. Un élève de seconde à ce titre a effectué une relecture du chapitre I de l‘Assommoir afin de l’illustrer. Il décide de réaliser une version papier dudit chapitre qu’on reproduit ici numériquement. Il opère des choix de lecteur dans le texte pour sélectionner les passages qui lui paraissaient fondamentaux à illustrer. Son travail créatif éclaire intuitivement les zones d’ombre du texte. Ainsi il choisit de coller sur la feuille de véritables morceaux de tissu et figure ici la métaphore du linge chère à Zola dans le texte.  À découvrir.

capture-decran-2016-10-24-a-17-30-40

 Cliquez sur l’image

Mise en voix

À la fin de la lecture analytique de l’incipit du récit le Dernier Jour d’un condamné, on propose aux élèves qui le souhaitent d’enregistrer une lecture de l’extrait étudié. Les élèves sont amenés à lire et relire le texte pour créer un univers sonore à la manière d’un feuilleton radiophonique. Ils recréent à leur manière  le monde fictif né des mots de l’auteur grâce aux sons.

Mise en mots

Donner vie aux personnages du roman avec ses propres mots. Avec une classe entière , on décide d’écrire les journaux intimes de personnages de Madame Bovary. Chaque élève choisit un personnage : Emma, Charles, Rodolphe ou Léon. Il s’agit de donner la parole à chacun de ses personnages en scrutant l’avis que les personnages ont d’eux-mêmes et sur les autres. Ce travail suppose une relecture de l’oeuvre ciblée selon le personnage retenu et amène l’élève à opérer une distanciation entre ce que l’on est et l’image qu’on renvoie aux autres. Ainsi pour comprendre la psyché des personnages, une relecture avisée s’imposera. Les élèves apprennent alors dans la relecture en diagonale à débusquer dans le texte littéraire la signification  qui se cache au premier abord.

capture-decran-2016-10-24-a-13-32-10

 Cliquez sur l’image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s